Marseille devenue LA ville où habiter

Rédigé par ween - 20 novembre 2013

Alors que les festivités vont durer encore plus d'un mois dans le cadre de Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture, la Cité Phocéenne a réussi la gageure, en une petite année, de passer de la ville la plus dangereuse de France à celle dont on ne tarit plus d'éloges. Économiquement parlant, c'est plutôt bon pour l'une des villes les plus pauvres de France.

La métamorphose

Si habiter à Marseille représentait, dans la majeure partie des médias nationaux, il y a seulement quelques semaines encore le fait de vivre au milieu de la dernière poudrière française, c'est grâce aux médias internationaux que notre capitale méridionale a vu son image se transformer.

Il aura suffi de deux articles dans le New York Times (ce qui n'est pas rien, il faut le reconnaître) pour faire de Marseille d'une part la deuxième des villes à visiter absolument en 2013 juste après Rio de Janiero, et d'autre part la capitale cachée de la France, c'est à dire un endroit non plus à éviter mais bel et bien à ne pas rater pour qui se rend en France.

fort saint jean marseille

Pourquoi tant d'amour ?

Il aura fallu de nombreux efforts conjugués et consentis par tous les partis politiques impliqués aussi bien au niveau municipal qu'au niveau départemental et communautaire (entendez par là tous les acteurs de la communauté urbaine MPM) pour que Marseille puisse à la fois rénover son patrimoine architectural (comme le Fort Saint Jean, en photo ci-dessus), mettre en avant des monuments isolés et méconnus comme son Musée d'Arts Contemporains et enfin pour pouvoir financer la construction de son Musée des Civilisations Européennes et Méditerranéennes (le désormais célèbre MUCEM). Musée d'Arts Contemporains de Marseille Désormais c'est sur cet ensemble d'installations que que l'on peut compter pour voir le Vieux Port à nouveau en ébullition autrement que via le football, la Canebiere se peupler de badauds du monde entier et les bords de mer fréquentés par des touristes de tous âges. Ceux des marseillais qui seront certainement le plus reconnaissant de cette révolution seront sans conteste les commerçants, les hôteliers, les restaurateurs et les "bistrotiers".

Classé dans : Economie - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot slrvd ? : 

Catégories

Archives

Mots clés

Derniers articles

Derniers commentaires